FORMATION DES REFERENTS DOULEURS

Durée: 4 Jours non consécutifs

Formation des « référents douleur »

Maîtriser les différentes facettes de sa mission au sein de son Service ou de son Pôle d’activités

 

OBJECTIFS OPERATIONNELS

Consolider ses connaissances en matière d’évaluation de la douleur

Savoir conduire un temps d’analyse des pratiques d’évaluation de la douleur

Assurer un rôle d’accompagnement et de formation auprès des équipes

 

Consolidation des connaissances

Clarification des différents types de douleurs : nociceptives, chroniques, induites, consenties, utiles, signifiantes…et attitudes soignantes

Consolidation des connaissances relatives aux techniques d’évaluation de la douleur

Analyse de situations vécues  pour repérer les compétences et la performance attestée de la prise en charge de la douleur  ou repérage des maillons manquants à la réussite de celle-ci

Evaluation de la douleur : à quel moment ? Comment ? Selon quels critères ? Avec quels outils ?

 

Analyse des pratiques d’évaluation et de prise en charge de la douleur

Identification  et construction de situations emblématiques d’expression douloureuse selon les expériences rapportées : déplacement d’un patient et installation en radiologie, la douleur aux urgences, douleur et agitation, douleur et fragilité, douleur et situations familiales, douleur et vulnérabilité, douleurs chroniques, douleurs et interprétations sociales…

Identification des situations critiques : problématisation et questionnements éthiques

Exploration de la notion d’agent de prévention, d’évaluation et de traitement de la douleur dans le processus de soin

 

L’accompagnement et la formation des équipes

Comment faire relater une situation de prise en charge de la douleur en distinguant les faits des perceptions subjectives

Comment recadrer une pratique non pertinente sans générer de réactions de défenses de la part des professionnels de terrain

Comment contourner les objections classiques à l’amélioration des pratiques d’évaluation et de prise en charge de la douleur (objections d’ordre méthodologiques, objections de faisabilité, objection relative à la position de non décideur des traitements, etc…)

Comment argumenter d’une manière pédagogique et formatrice la mise en œuvre des bonnes pratiques d’évaluation et de lutte contre la douleur